pdl

Critères de labellisation

Conditions de reconnaissance et d’obtention de l’autorisation d’usage du label de qualité « le libraire »

 

 

Pour obtenir et conserver la reconnaissance autorisant l’utilisation du label de qualité « le libraire », les librairies doivent répondre aux critères ci-dessous.

1  Critère du début d’activité
Les librairies candidates au label de qualité doivent être en activité depuis au moins deux exercices comptables accomplis.

2  Critère de l’accessibilité
Les librairies doivent se situer dans un local aisément accessible au grand public et doivent être ouvertes au moins cinq jours sur sept à raison de minimum 35 heures par semaine.

3  Critère de la primauté de l’activité liée au livre
Le chiffre d’affaires net réalisé avec la vente de livres neufs au détail doit représenter au moins 60% du chiffre total net du point de vente. Les chiffres des deux exercices comptables de l’exploitation précédant le moment de la demande d’attribution du label sont pris en compte.

4  Critère de l’offre minimale en magasin
Les librairies doivent disposer en magasin et proposer à la vente une offre diversifiées de titres (exposés ou en stock) :
a)  au moins 3.000 titres pour les librairies d'assortiment spécialisé, sauf dans les domaines éditoriaux « jeunesse » et « bande dessinée » ;
b)  au moins 6.000 titres pour les librairies d'assortiment général ou pour les librairies d'assortiment spécialisé dans les domaines éditoriaux « jeunesse » et « bande dessinée » réalisant 600.000 € ou moins de chiffre d'affaires annuel hors taxe en vente de livres au détail ;
c)  au moins 10.000 titres pour les librairies d'assortiment général ou pour les librairies d'assortiment spécialisé dans les domaines éditoriaux « jeunesse » et « bande dessinée » réalisant plus de 600.000 € de chiffre d'affaires annuel hors taxe en vente livres au détail.

5 Critère de l’assortiment multiéditorial et non captif
Les librairies doivent se fournir, sur le marché francophone, auprès de distributeurs et d’éditeurs diversifiés et dans tous les cas, avoir l’autonomie du choix de son approvisionnement. Celui-ci ne peut être captif, c’est-à-dire déterminé par un distributeur, un grossiste, une centrale d’achat ou toute entité autre que la librairie elle-même.

6  Critère du ratio fonds/nouveauté
 Au moins 40% des titres en magasin doivent être des ouvrages de fonds, c’est-à-dire parus chez l’éditeur depuis un an et plus.

7  Critère du pourcentage du chiffre d’affaires dédié à la rétribution du personnel affecté à l’activité de librairie
Les librairies doivent affecter aux frais du personnel dédié à l’activité de vente de livres :
a) au moins 10% du chiffre d'affaires annuel réalisé avec la vente de livres si celui-ci est inferieur à 600 000 € ;
b) au moins 12,5% de leur chiffre d'affaires réalisé avec la vente de livres si celui-ci est supérieur 600 000 € ;
Ces frais comprennent les salaires et les charges sociales afférentes, ainsi que, le cas échéant, les autres éléments de rémunération du personnel.

8  Critère du quota d’auteurs belges
 Au moins 200 titres (toutes catégories de livres et toutes collections confondues) d’auteurs et/ou d’illustrateurs de nationalité belge ou résidant en Belgique doivent être présents en magasin.

9  Critère de la réponse à la commande à l’unité
Les librairies doivent accepter la commande à l’unité pour tout livre en langue française correspondant à leur type de magasin (librairie générale ou spécialisée) et en assurer le suivi dans le meilleur délai.

10  Critère des outils de recherche bibliographique
Les librairies doivent posséder et utiliser des outils de recherche bibliographique pour les ouvrages en langue française tels que revues professionnelles, banques de données commerciales bibliographiques permettant les commandes.

11  Critère de la formation continuée du personnel de librairie
Les librairies doivent établir et mettre en place un programme de formation destiné à son personnel. Ce programme, au minimum annuel, prévoit des objectifs et un calendrier de réalisation. Une participation minimale de deux demi-journées par an est obligatoire.

Ces formations peuvent, entre autres, être suivies auprès de la Communauté française, du Syndicat des Libraires Francophones de Belgique (SLFB), du Partenariat interprofessionnel du Livre et de l’Edition numérique (PILEn), de l’Institut de Formation en Alternance des Petites et Moyennes Entreprises (IFAPME).

Exception de convergence
Les librairies établies dans des communes de moins de 20.000 habitants, où elles constituent le seul point de vente de livres, peuvent obtenir le label de librairie de qualité, même si elles ne peuvent satisfaire à maximum deux des critères énoncés ci-dessus et ce pour autant qu'elles s'engagent à respecter ceux-ci dans un délai raisonnable, selon un plan déposé au moment de la demande d'octroi du label.