pdl

Prix quinquennal de l'essai

Décerné pour la première fois en 1925, ce prix d'un montant de 10.000 euros récompense tous les cinq ans l'auteur d'un essai.

 

Cliquez sur l'icône    pour retrouver ces auteurs sur Littérature au présent, le répertoire bio-bibliographique des écrivains belges francophones d'aujourd'hui.

 


2012 > FREDERIC THOMAS

POUR SON ESSAI SALUT ET LIBERTE : REGARDS CROISES SUR SAINT-JUST ET RIMBAUD (Aden, 2009)

Parcours fulgurants, destins exceptionnels. Par-delà leur jeunesse, le silence dédaigneux de la fin, Saint-Just et Rimabud se rejoignent dans le projet, au croisement de la politique et de la poésie, de régénérer les êtres et le monde. Ce livre voudrait proposer une lecture croisée de l’œuvre et de la vie de Rimbaud et de Saint-Just, autour de quelques moments charnières et de thèmes communs (la fraternité, l’harmonie, le bouleversement de la société) en les réinterrogeant à partir du silence final.
L’ambition est de mettre à jour les correspondances entre les deux hommes et de donner envie de les lire et de les relire, en montrant la radicalité et la force de leur action à la lumière d’aujourd’hui.

 

Lire la critique dans Le Carnet et les instants 161


 

 2006 > FRANÇOIS OST

POUR SON ESSAI RACONTER LA LOI, AUX SOURCES DE L'IMAGINAIRE JURIDIQUE (Éditions Odile Jacob, 2004)

«Un bois gravé de 1497, tiré de La Nef des fous de Sebastian Brant, représente la justice en bien curieuse posture : un illuminé coiffé d'un bonnet d'âne lui couvre les yeux d'un bandeau… et la voilà empêtrée d'une épée qu'elle brandit désormais à l'aveugle, et de sa balance, devenue illisible.»


 2001 > JACQUES DUBOIS

POUR SON ESSAI POUR ALBERTINE, PROUST ET LE SENS DU SOCIAL (Éditions du Seuil, 1997)

«Elle survient dans un roman où elle n'était pas attendue et qui, de toute façon, n'était pas son genre. Elle va ensuite y prendre une place sans proportion avec sa vocation première.»

Lire la critique dans Le Carnet et les instants 99


 1996 > ISABELLE STENGERS

POUR SON ESSAI L'INVENTION DES SCIENCES MODERNES (Éditions La Découverte, 1993)

«Une rumeur inquiétante se propage dans le monde des scientifiques. Il existe, paraît-il, des chercheurs, spécialistes des sciences humaines qui plus est, qui s'en prennent à l'idéal d'une science pure.»


 1991 > RAOUL VANEIGEM

POUR SON ESSAI ADRESSE AUX VIVANTS SUR LA MORT QUI LES GOUVERNE ET L'OPPORTUNITÉ DE S'EN DÉFAIRE (Éditions Seghers, 1990)

«Dans une nouvelle d'Hoffmann, le narrateur s'étonne du ravissement dans lequel une ouverture de Gluck, exécutée de manière exécrable par des musiciens de brasserie, a plongé un homme assis seul à une table.»


1986 > HUBERT JUIN

POUR SON ESSAI VICTOR HUGO



 1981 > SIMON LEYS

POUR SON ESSAI OMBRES CHINOISES



1976 > GEORGES POULET

POUR SON ESSAI LA CONSCIENCE CRITIQUE



1971 > SUZANNE LILAR

POUR SON ESSAI LE MALENTENDU DU DEUXIÈME SEXE



1965 > LUCIEN CHRISTOPHE

POUR SON ESSAI LE JEUNE HOMME PEGUY


1960 > ÉMILIE NOULET

POUR SON ESSAI SUITE VALÉRYENNE - SUITE MALLARMÉENNE



1955 > CHARLES DE TROOZ

POUR SON ESSAI LE MAGISTER ET SES MAÎTRES



1950 > CARLO BRONNE

POUR SON ESSAI L'AMALGAME



1945 > JEAN HUBAUX

POUR SON ESSAI LES GRANDS MYTHES DE ROME



1940 > MARIE DELCOURT

POUR SON ESSAI PÉRICLÈS



1935 > PAUL COLIN

POUR SON ESSAI BELGIQUE, CARREFOUR D'OCCIDENT



1930 > LOUIS DUMONT-WILDEN

POUR SON ESSAI LA VIE DE CHARLES JOSEPH DE LIGNE



1925 > HIPPOLYTE FIERENS-GEVAERT

POUR SON ESSAI LES TRÈS BELLES HEURES DE JEAN DE FRANCE, DUC DE BERRY


 

Haut de page